750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
De la cuisine végéta*ienne et une pincée d'autres choses

sauté d'ornithogales et tofu

Mamapasta

Il y a quelques jours, je passais sur le blog de Nicolas " sauvagement bon " et je regrettais amèrement que les ornithogales soient déjà en fleurs ici, me privant de la possibilité de faire son appétissante recette...Et, en allant cueillir, à vélo , des cerises chez un ami à l'autre bout du village, que vois-je, à l'ombre, des ornithogales encore en bouton.....

ornithogales5

ornithogale 1Je me suis empressée de les cueillir

( enfin, j'aurais pu attendre,

ici personne ne penserait à ramasser

des plantes sauvages )

Donc je reproduis la recette de Nicolas,

sans le mirin qui n'était pas chez moi

ce jour là

allez voir ses photos qui sont

parfaites pour reconnaitre la plante

 

 

ornithogales.jpg

 

Ingrédients (pour 4) :

  • 200g de tofu ferme
  • 80 aspergettes (les 20 derniers centimètres des têtes)
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à café de d’huile de sésame
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à soupe de mirin (sorte d’alcool de riz doux utilisé dans la cuisine japonaise)
  • 2 cuillères à soupe d’huile de tournesol


Préparation :

  • Blanchir rapidement les aspergettes
  • Séparer les têtes des queues, réserver les têtes et découper les queues en petits tronçon
  • Verser les deux huiles dans une poêle bien chaude
  • Y faire revenir l’oignon émincé, puis ajouter le tofu découpé en cube, les queues d’aspergettes et l’ail finement haché, arrosés du mirin et de la sauce soja
  • Cuire le tout pendant quelques minutes sur feu vif et remuant régulièrement
  • Finir en ajoutant les têtes d’aspergette et cuire encore 30 secondes

 

voilà, c'est tout simple et très bon.....vous pouvez faire mariner le tofu à l'avance dans la sauce soja un peu à l'avance.

 

 


Commentaires

H

Alors là, j'apprends quelque chose. Il me semblait que les ornithogales étaient des araignées.. Hem.. Bon, je sais pas où j'ai cru voir ça. Mais bref. Je me coucherais un peu moins inculte.
Merci pour la découverte de ce site où l'on apprend à reconnaitre et cuisiner bien des plantes dîtes sauvages !


Répondre
M


les mygales sont des araignées, mais je ne vois pas d'arachnides avec un nom qui commence par ornitho...



S

Ha, ce sont donc des asperges des bois ! J'étais toute impressionnée par leur nom botanique ! ^^ Chouette recette en tout cas, et c'est mariné que je préfère le tofu.


Répondre
M


asperge des bois en nom " ordinaire " mais cela n'a rien à voir avec la feuille ou la fleur des asperges.....Mon côté botaniste préfèrera toujours le nom "
scientifique" qui est le même dans toutes les langues.



L

C'est végé les ornithomachin ? Je croyais que c'était des animaux protégés !

OK, je sors ====>


Répondre
M


les ornithorynques et les ornithogales sont légèrement différents...


 



S

Il n'y a pas d'ornithogales dans les parages, mais on m'en a proposée pour planter car j'en cherchais pour la beauté des fleurs, et parce que cela fait partie du Rescue Remedy, même si je ne
fabrique pas mes elixirs... Maintenant que je sais qu'on peut en manger ainsi, je vais hâter la plantation.


Répondre
M


à mi ombre, dans un bon compost....ce n'est pas terriblement beau comme plante en version


ornithogale des Pyrénées, en masse peut être?



M

Oui oui, tu as raison, nous autres gourmands faisons partie de la nature, et toi la cuisines avec talent, pour en faire un élément délicieux...


Répondre
M

Si tu en as chez toi, je dois en avoir chez moi.


Répondre
M


oui, c'est certain, tiges de 25 à 30 cm portant de petites fleurs jaunes comestibles mais sans réel gout, seuls les hampes en boutons sont intéressantes....Regarde sur le bord des petites routes,
là c'est la queue de la saison.



M

"Sauvagement bon"...c'est le mot...et très chic en plus !

"L'artiste ne doit pas copier la nature mais prendre les éléments de la nature et créer un nouvel élément."
Paul Gauguin

Pari gagné....


Répondre
M


Je ne copie pas la nature..Je fais partie de la nature...



L

J'ai hâte de déménager à la campagne, envie de devenir une vraie femme des bois...si si...pas entièrement végétarienne non plus...quoi que si j'élève mes poulets, je vais pas pouvoir les tuer...à
suivre...
Très intéressantes vos recettes, en attendant, ça a plutôt le goût des asperges ou du blé ?...
Biz' !


Répondre
M


c'est une liliacée Lili, ça à un subtil gout d'aspèrge.......


Tu vas filer à la campagne?? Je veux te voir en costume de femme des bois ....



N

C'est visiblement une recette qui a du succés (voir à cette adresse : http://finistonassiette.blogspot.com/2010/06/1ere-rencontre-des-cuistots-sauvages_08.html).
Attention quand même à l'identification des plantes. Avec l'ornithogale, il n'y pas trop de risque, mais pour d'autres les photos ne suffisent pas et peuvent même être trompeuses. C'est par exemple
la cas avec la consoude dont tu as récemment fait des beignets. Lorsqu'elle n'est pas encore fleurie, en se basant uniquement sur des photos, on pourrait la confondre avec la digitale, qui est très
toxique...


Répondre
M


c'est vrai Nicolas, ici c'est tellement calcaire que je n'ai jamais vu de digitale, même cette jolie digitalis thaspsii, ne se rencontre pas ici, mais il faut que
les gens se méfient , une erreur est vite arrivée quand on n'a pas l'habitude!



C

je n'ai plus qu'à trouver des ornithogales :-)
tendresse


Répondre
M


tu es dans le sud Christian, il y a de grandes chances qu'elles soient déjà trop fleuries voire déjà fanées...essayes l'an prochain!



M

Ralala, j'essaie d'apprendre les plantes! Merci pour cette super recette!


Répondre
M


pas difficile, tu en apprends une après l'autre, avec un bon livre , de bonnes photos....Et tu dois pouvoir faire confirmer par le pharmacien si tu as la chance d'en
avoir un "vrai " près de chez toi.



S

À première vue, je croyais que c'était du lupin! Je ne connais pas du tout cette plante. Faut que je voie si ça existe ici.


Répondre
M


le lupin, ici c'est super rare car on est en terrain calcaire....Mais les graines de lupin sauvage, cuites à l'eau salée puis légèrement grillées c'est du tonnerre à
l'apéro.



I

Bonjour Éve,
je vais aussi sur ce blog, très intéressant, je n'avais pas remarqué cette plante. Je ne suis pas sûre de la reconnaître si elle existe par chez moi. J'ai cru voir des reines des prés, même fleur
mais feuille différente ! je vais donc m'abstenir et profiter de leur odeur !
Ta recette utilise des produits sympa, des idées à conserver et encore quelques heurs à flâner dans mon mag bio !
belle journée !


Répondre
M


Si la DDE n'a pas fait de zèle tu en trouveras en fleurs pour le moment, la reine des prés est en pleine floraison aussi...mais gare, la tisane est hyper-diurétique,
évite le soir!