750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
De la cuisine végéta*ienne et une pincée d'autres choses

gaufrette à la fée ortie

Mamapasta

Dimanche je me suis rendue à la réunion de la Société d'Horticulture de Niort pour y entendre une conférence sur l'influence du changement climatique sur la croissance des arbres....Monsieur G Fesseau qui devait faire l'exposé s'étant excusé à la dernière minute, nous avons eu, pour nous consoler de s'être déplacés pour rien, la projection de l'Ortie Fée de la résistance. Excellent documentaire que je vous incite fortement à regarder en salle pour pouvoir en discuter en suite

ou en ligne à défaut.

En revenant j'ai évidement eu une envie urgente de me confectionner des plats avec cette plante merveilleuse qui abonde dans mon jardin grace au retour de la pluie, la douceur des températures ( et ma flemme à les arracher?)

Donc, pour accompagner une soupe au potimarron, je me suis concocté des gaufrettes vertes bien rustiques .galette-orties.jpg

 

Ingrédients

un saladier de têtes d'orties

un petit oignon

3 c à soupe de farine d'engrain bombées

1 c à soupe de farine de soja rase

une pincée de sel

huile pour les ustensiles

du lait végétal et 2 c à soupe d'huile d'olive ( + huile pour la cuisson)

 

orties.jpg

recette

hacher l'oignon et le faire revenir à la poele jusqu'à ce qu'il soit blond

laver et hacher grossièrement les orties et les faire revenir rapidement avec l'oignon jusqu'à ce qu'elles soient " tombées"

( cela réduit moins que les épinards)

passer ce mélange au mixer pour le réduire en purée.

Dans  un petit saladier mélanger les farines, le sel , les 2 c à soupe d'huile et la purée d'ortie.

Ajouter juste ce qu'il faut de lait végétal pour obtenir un pâte de consistance pâte à pain souple.

Laisser reposer un demi heure.

Faire chauffer le moule à gaufrettes et huiler le.

Séparer la pâte en 4 boulettes, et mettre une boulette dans le moule, refermer le moule pour former la gaufrette,

retourner le moule après une minute et laisser cuire l'autre face.

Re commencer avec les autres boulettes  tout en gardant les premières au chaud.

Servir en accompagnement d'un bon bol de soupe.

 

Commentaires

G

Mais moi non plus je ne mets pas les tiges ! Et moi aussi, je cueille les 4-6 feuilles du haut ;-)
Je trouve quand même le goût de l'ortie... très caractéristique, si tu préfères à "prononcé" ! J'aime, mais je n'en mangerais pas une platrée nature, c'est tout.
Mais ça ne change rien au fait que tes gaufrettes m'attirent, justement parce que le mélange a l'air marrant.


Répondre
M


l'ortie en platrée nature apporterait beaucoup trop de nitrates de toutes façons...mais dans les gaufrettes on n'a pas l'impression de brouter de la chlorophyle,
promis!



G

Alors ça, très fort, les gaufrettes d'orties !!! Ca donne très envie...
Juste pour savoir, ton avis gustatif ? Personnellement, j'adore les orties, mais comme je leur trouve un goût prononcé, je les parsème avec légèreté - souvent, très souvent dans le risotto.
Et là ça donne quoi ? Gaufre-herbe ? Ortie à la gaufre ? Biscuit indéfinissable ? Cracker aux herbes ?


Répondre
M


" mes " orties du jardin n'ont pas un gout prononcé, car je ne cueille que les 5 derniers cm et je ne mets pas les tiges....et je ne les mange qu'en période
pluvieuse ( 5 mois sans pluie cet été, pas d'orties) ça fait gaufre mais en plus sec, sans être croustillant tout de même avec un leger gout herbe.



B

C'est trop beau... cela fait tellement envie !
Je m'absente quelques jours de la toile et je vois que les recettes poussent comme des champignons sur ton blog, toutes plus chouettes les unes que les autres. Bravo pour tes gaufres, elles en
jettent !!


Répondre
M


merci, je ne sors pas assez souvent ce truc à gaufrettes, c'est vrai que c'est très facile d'arriver à un résultat avec ce truc tout simple acheté dans un
bazar!



M

Le COUPABLE au début c'est un "pur liquide vaisselle de merd..."
Ma peau n'a plus l'habitude et m'a vite rappelé que "plus jamais ça"!!!!!
Alors c'est sur les gants par dessus...même avec sous gants coton...une vraie torture....


Répondre
M

C'est gentil de me proposer des racines d'orties, mais il me faudrait aussi une paire de mains en ce moment (et de poignets aussi lol ), et le moule à gaufrettes....Bon quand ça ira mieux, je
reviens te demander pour l'ortie alors ?


Répondre
M


tu ne ferais pas une allergie aux gants de ménage, toi?



C

Grâce à toute la poésie de ces galettes si rustiques, on imagine, que dis-je, on voit devant nos yeux la cheminée et son feu de bois où chauffe le chaudron de soupe aux pois cassés (surtout sans le
morceau de lard fumé qui horrifierait la maîtresse des lieux), les bols de faïence un peu ébrêchée sur la solide table de bois massif recouverte de sa nappe à carreaux rouges. Il fait si bon vivre
dans cette maison-là...


Répondre
M


Ciorane, comment tu sais pour les bols et la nappe?


( d'ailleurs , maintenant que tu le dis, ça fait longtemps que je n'ai pas mangé de pos cassés )



V

C'est original et ça doit effectivement aller merveilleusement bien avec une soupe !


Répondre
M


j'aime tremper des trucs dans ma soupe, en version plus sophistiquée que le pain sec, de préférence.



M

Chouettes gaufrettes !!!
Je n'ai pas ce qu'il faut et je me serais bien invitée à ta table...clin d'oeil ...


Répondre
M


tu veux des racines d'orties?????ça doit pousser en pot!



P

miam miam !!!!!!! ;) bises bises


Répondre
M


merci, merci



V

Alors je vais pouvoir tenter quelque chose de similaire avec le fer à bricelets de ma grand-mère...
A propos de néflier: le "mien" est un néflier sauvage, poussant en pleine nature à 800 m d'altitude, et je suis la seule à l'avoir repéré...


Répondre
V

Je connais l'ortie, mais pas le moule à gaufrettes... La photo me fait très envie...


Répondre
M


c'est un fer à gaufre à peu près plat, ensuite on peu rouler les gaufrettes pour faire des cornets à glace.






M

oui les figuiers de barbarie ne gèlent pas ici, et c'est très solide , mais j'avoue ne pas savoir les cuisiner


Répondre
M

be, c'est très sec, oui ! les orties ne se risqueraient pas ! pas folles hein !


Répondre
M


si c'est si sec, tu peux peut être faire de la cuisine avec du nopal ( les raquettes du figuier de barbarie) ça doit bien passer l'hiver là bas.



S

alors là ça me titille la curiosité


Répondre
M


Les orties sont toujours sujet d'étonnement...mais une fois que l'on s'est lancé on a du mal à ne pas en mettre à toutes les sauces.



M

c'est vrai qu'ici les orties, c'est assez rare finalement... il y a du fenouil, du thyme et du romarin qui poussent à foison, mais point d'orties, mais je note tout de même la créativité de la
recette


Répondre
M


tient, ce serait trop pauvre en azote dans ton coin? ou trop sec ? pas de chance tu manque d'une des plante qui donne le plus d'énergie.



S

Mais qu'est-ce qu'elles sont belles!!!!!!!
Le moule à gaufrettes me fait de l'oeil!
Il m'a l'air fort intéressant ce film. Et la conférence dont tu parles dans le post suivant doit être super elle aussi. Bref; c'est dynamique chez toi! super.


Répondre
M


Le sujet du film est passionnant et je trouve en plus, que les personnes qui y figurent sont merveilleusement pleines de vie



M

Je n'ai pas de moule à gaufrette (boudiou je ne savais même pas que ça existait... enfin tout existe!). Mais j'aime les pancake à l'ortie et je peux aussi en faire des boulettes.
En tout cas merci pour le documentaire "L'ortie fée de la résistance", j'ai hâte de le visionner!


Répondre
M


si tu savais ce que je suis un joli pigeon à camelotte culinaire....



I

Bravo, pour l'info, la photo et l'impro. J'aimerais bien voir ton jardin rempli d'orties.... Question, qu'est ce que la farine d'engrain ??? (même mon traitement de texte ne connait pas...


Répondre
M


l'engrain est le nom traditionnel du petit épeautre....


http://fr.wikipedia.org/wiki/Engrain..


j'ai assez d'orties pour pailler les plantes fragiles....ça les protège du froids et, au printemps , ça se composte en engrais.....Je ne mange que les têtes.



E

j'ai essayé une fis les orties, mais ne sachant pas qu'il s'agit que de la tête, j'ai mangé une grande partie et trouvais ça, vraiment immangeable....faaudra vraiment que je re-essaie l'ortie.

bises ma chérie


Répondre
M


Essou, pense qu'avec les tiges on tisse des toiles très solides....autant essayer d'avaler de la ficelle....Seules les feuilles du haut sont bonnes, et encore, en
période de coissance, celles du plein été, quand il fait sec sont à éviter.


 


bisous ma belle